C’est vrai que j’y pense depuis des semaines.
Il est tellement pas bien, il ne veut tellement pas y aller que je me suis demandée si l’IEF ne serait au final pas une solution pour lui.
Heureusement qu’on arrive à la fin de l’année car maintenant il me dit en plus  qu’il y a une de ses maîtresses qu’il n’aime pas.
Et puis il y a aussi les camarades  qui mettraient le bazar (vu son niveau de tolérance assez bas, je ne sais pas quoi en penser).

Enfin je ne pense pas qu’il ait vraiment conscience de ce qu’est vraiment l’IEF (non, on ne reste pas « tranquille » à la maison), mais cela permettrait surement de mettre l’accent sur ce qu’il aime, abolir la répétition encore et encore pour être sûr que tout le monde a compris (ce qui est bien chiant quand tu es le premier à avoir assimiler), le faire travailler plus vite. Mais je me demande comment il réagirait pour travailler les matières moins marrantes.
Je me pose des questions sur l’enseignement de l’anglais, quand je vois qu’il aligne à peine 2 phrases (ils sont sensés l’apprendre depuis l’année dernière)
Leur pseudo instruction civique où on leur parle d’évènements sans qu’ils aient l’historique (c’est bien de parler des poilus, mais la première guerre mondiale, n’est pas au programme des CE1)

homeschooling

Bref j’ai du le penser tellement fort, que jeudi il m’en a fait la demande, mais pourquoi il ne resterait pas à la maison  et le soir je le ferai travailler « la géométrie et les maths »
Il en est même à réfléchir que pour le midi il mangerait des sandwiches car il ne touche pas au gaz (et le micro onde est en hauteur)
(Il n’a pas demandé de changer d’école, il ne veut tout simplement plus y mettre les pieds)

Si ça pouvait être aussi simple, mais nous sommes au travail toute la journée avec son père.
Je ne crois pas que je pourrais vendre un projet d’IEF avec des parents qui bossent à plein temps, cela sous entendrait une très grande maturité que n°1 n’a pas.

Je me retrouve donc sans solution.

Financièrement il est impossible que j’arrête de travailler, ni même que je fasse un mi-temps (d’ailleurs j’ai jamais vu de poste à mi-temps pour ce que je fais)
Il va falloir que je continue d’envoyer n°1 à l’école qu’il déteste

Je sens qu’on va s’amuser en septembre...