Ceux qui me suivent connaissent un peu mes démêlées entre n°1, n°2 et l’école.
Prenons le cas le plus simple, n°2 n’aime pas l’école. S’il n’aime pas l’école c’est tout simplement parce qu’il est conscient de ses difficultés, qu’il doit bosser 2 fois plus que les autres pour se maintenir en queue de peloton.

N°1 c’est plus compliqué. Lui n’a pas de difficultés, aucune s’il y mettait un peu du sien. C’est bien simple en n’en branlant pas une, il est quand même dans le peloton de tête.
Et ça a le don d’énerver la maîtresse.
Maîtresse qui m’avait affirmée avoir déjà géré des HPI.

Maîtresse qui au choix :

-          Ne sait pas du tout gérer ce genre de cas
-          A d’autres choses à faire

Maîtresse qui ne comprend pas :

-          Ce désintérêt  profond pour l’école
-          Que n°1 sélectionne ce qu’il a envie de faire
-          Pourquoi il ne travaille pas

Mais qui doit faire aimer l’école aux enfants ?

Faudrait-il que je rappelle que ce n’est pas moi qui suis à l’école toute la journée.
Que ce n’est pas moi qui dois lui donner envie d’aller à l’école.

Oui n°1 déteste l’école

K-dontLikeSchool-enHD-AR1

Mais dis-moi Maîtresse t’es-tu ne serait-ce qu’une seule fois demandée pourquoi il l’a détestait autant ?
Pourquoi  voudrais-tu qu’il rentre dans le moule ? Les enfants ne sont pas des clones les uns des autres, à ton âge tu devrais le savoir. Qui a dit que l’on devait absolument adorer l’école ?

Mais surtout, ce n’est pas moi qui suis chargée de lui donner envie de venir dans ta classe. C’est toi.
Nous, ne pouvons que lui rabâcher continuellement, pourquoi il va à l’école, et à quoi cela lui servira pour plus tard.
Mais susciter son envie, c’est ton rôle pas le mien.

A la maison, il s’intéresse à l’anglais, à l’histoire, aux sciences ; des matières qui sont aussi au programme, et pour lesquelles il ne travaille pas avec toi.
Alors quoi ?  Je suis responsable de lui présenter les choses de manière attractive ? De chercher des petites anecdotes. De trouver des astuces mnémotechniques.

Je ne dirai jamais à n°1 qu’il doit aimer l’école.
Désolée mais le peu de leçons que je vois, c’est rébarbatif au possible.

Alors certes il y a un programme à suivre, mais la manière dont sont présentées les choses c’est ton rôle.

Dois-je te rappeler que tu t’étai s engagée (à ton initiative) à faire passer un cahier entre toi et moi et que tu ne le fais pas.

Alors non, n°1 n’aimera pas l’école, je ne lui dirai jamais qu’il doit l’aimer.
Non tu ne le feras pas plier, et je ne t’y aiderai pas.

Par contre je peux lui dire, qu’un jour il tombera (et je l’espère) sur des gens qui ont envie de transmettre leur savoir, leur passion (Merci Mme Ferrey ma maîtresse de CM1 qui m’a fait adoré l’histoire)
J’ose espérer que ce genre de personne existe encore, pour qu’un matin  n°1 me dise « Maman, je suis pressé d’aller à l’école ».

 

PS désolée pour les éventuels profs qui me liraient, je sais, je pointe le négatif. Mais si un jour nous tombons sur un(e) prof qui réconciliera n°1 avec l’école je le crierai aussi sur les toits