legendepopo

 

La légende de Popo de Alex J. Uri est paru en novembre 2016 aux éditions Fortuna

 Popo c’est Paulinius, fils de Félicie et Emile, tous 2 employés sur une exploitation en Guadeloupe.
Bien que l’esclavage ait été aboli en 1848, Paulinius né en 1882 grandi avec le fils du maître, un blanc de son âge.
Paulinius grandi, il s’occupe comme il peut, il rend des services aux uns et aux autres, et Constantin l’ancien commandeur le prend sous son aile. Il lui raconte l’histoire de l’esclavage, où sont leurs racines, et l’initie à la magie afro-caraïbe.
Paulinius est souvent dans des bagarres, il ne le fait pas exprès, mais il se retrouve souvent à défendre le gens. Sauf que ça fait tâche, pour le moment la gendarmerie ne le cherche que pour la forme car Paulinius les arrange bien, il intervient pour la bonne cause mais il y a un enjeu politique. Et puis il est difficile à attraper il connaît les lieux comme sa poche et disparait comme par magie dans la foret.
Il finit fugitif  10 ans que les gendarmes se passent son dossier, mais il y a maintenant des récompenses à la clef. Paulinius a été prévenu, il sera trahi par celui qui porte un chapeau

 

Mon avis:
La légende de Popo m’a fait plongé dans un sujet que je connais peu et qui est celui de l’après abolition de l’esclavage. Ce récit se déroule à une époque où les droits de l’Homme et la liberté montent en puissance et les îles étaient en ligne de mire. Je regrette de parfois m’y perdre temporellement on sait que Paulinius grandi, mais pas exactement quel âge il a où du moins l’année.
J’aurai également aimé plus de détails sur cette « magie »  mélange de vaudou et  de croyances locales.
Un bon point de départ pour creuser le sujet

 

La légende de Popo
Alex J Uri

Editions Fortuna

192 pages
15,90€