affiche-coco-08

 

Vous avez surement comme moi beaucoup entendu parler de Coco. On n’est pas du genre à courir au cinéma (vu le budget que ça demande), mais la bande annonce avait vraiment tapée dans l’œil de n°3

 

coco image EzEvEl

Alors le titre est un peu trompeur, Coco ce n’est pas le personnage principal. C’est d’abord Miguel Rivera, 12 ans, qui vit avec sa famille au Mexique.
Miguel après l’école cire les chaussures, dans sa famille on est cordonnier de générations en générations. Mais lui adore la musique, il est fasciné par son idole Ernesto de la Cruz, qui, bien que décédé depuis longtemps reste une star. Sa passion pour la musique, il doit la cacher ; chez lui il est interdit de chanter, d’écouter ou de jouer de la musique.
L’histoire se déroule au moment où tout le monde prépare la fête des morts. Chaque famille entretient un autel avec la photo de leurs morts. On se transmet de génération en génération les histoires des membres de la famille et on prépare tout un tas de mets.
Mais cette omerta sur la musique est très forte, les femmes de la famille veillent surtout sa grand-mère, jusqu’à ce jour où elle découvre sa cachette et casse la guitare avec laquelle Miguel voulait se présenter au concours, qui de plus a lieu le jour de la fête des morts.
Après que Miguel de colère dit qu’il s’en fiche de la famille et de cette fête il s’enfuit et part à la recherche d’un guitare pour participer à ce concours.
En voulant attraper une guitare, il se retrouve invisible aux yeux des vivants, et accède au royaume des morts.

coco royaume des morts


Une chance il tombe sur les membres de sa famille, car pour retourner dans le monde des vivants il lui faut obtenir une bénédiction. Et là tout déraille car sa famille veut lui donner sa bénédiction qu’à condition de ne plus toucher à la musique. Il s’enfuit donc avec comme objectif d’obtenir sa bénédiction d’Ernesto de la Cruz, avec l’aide d’Hector un fantôme qui lui ne peut pas sortir de ce royaume…

 

coco famillek7for2glzmz8mqdcanmh

 

Mon avis :
Encore une fois Pixar frappe fort avec le message porté par Coco.
La mort contrairement à notre société européenne, n’est pas noire, triste et déprimante. Au contraire el dia de los muertos est une fête enjouée, on se remémore ses ancêtres avec des anecdotes et des souvenirs qu’on se transmet. (Cette tradition est très bien présentée et expliquée par bride tout au long du film)
Les images sont colorées, dynamiques, joyeuses
En regardant ce film, les adultes vont beaucoup être triturés par leurs propres histoires. On trouve l’attitude de la famille de Miguel complètement débile avec ses nons-dits, mais qu’en est-il de nos histoires de famille ? Quelle place pour la famille par rapport à nos désirs …
Bref un dessin animé qui n’est pas que pour les enfants

 

Côté âge, je dirai qu’il n’y a pas de règle. N°3 était demandeuse, alors que N°1 n’a pas voulu le voir (lui la mort ça le travaille beaucoup), même les couleurs de la bande annonce  ne l’ont pas convaincu.
Par contre si vous êtes réticent à parler de la mort, va falloir vous faire violence Lol

 

La bande annonce