1-er-de-couv

 

Naitre et mourir à chaque instant de Paul Rameau est paru aux éditions LC.

 

 

Un mourant en sursis, Quersin, nous relate ses tribulations dans un immeuble qu’il n’a jamais quitté, désormais voué à la démolition.

Depuis que sa fin a échoué, une flamme l’anime : retrouver Farluze pour lui déclarer la sienne avant de s’éteindre. Elle s’est volatilisée après avoir longtemps veillé à sa survie.

En quête de cet amour de loin, il croise de près Lœne, puis Clœne, fille de celle-ci. Elles disparaissent tour à tour au point qu’il se demande s’il ne les a pas éliminées, à moins qu’il les confonde avec Xernante. Cette dernière l’accompagne dans son entreprise ultime destinée à faire revenir l’absente.

Pour l’accomplir, il recourt à l’assistance de Reberune, un démolisseur qui, ayant déserté son poste, prend le bâtiment pour un support d’écriture.

 

Mon avis:
Un livre déstabilisant par son manque de repère temporel, est-ce à notre époque, ou bien avant, Quersin est-il un vieillard ou un handicapé qui a perdu son autonomie. Sur combien de temps se déroule l'histoire ?
Bref un manque de repère qui permet aussi de se forger sa propre version et de la moduler suivant notre interprétation lorsqu'on avance dans l'histoire.