Ce matin encore n°1 a dit qu'il ne voulait pas aller à l'école. Encore.

J'ai l'habitude depuis le temps.
Alors oui N°1 déteste l'école, faut dire il voudrait apprendre ce qu'il veut, quand il veut et ce qu'il veut apprendre, ça exclut le français, l'anglais, une partie des maths, le géographie, les arts

Je veux bien accorder que l'école n'est pas adapté à tous, pour ma part c'était le côté relationnel qui ne m'allait pas et le fait qu'il y avait trop de monde

Sauf que cette fois-ci ce n'est pas l'école, mais la cantine.

La cantine n'est pas gérée par les maîtresses, mais les animateurs du centre de loisirs.
Animateurs dont nous connaissons une bonne partie, puisque les monstres sont allés à la garderie, et puis nous avons eu à quelques reprises déjà eu des rdv pour régler quelques histoires.

Donc je sais que n°1 n'est pas forcément tout blanc dans l'histoire. Pour l'avoir à la maison, je sais qu'il est du genre à se comporter en monsieur je-sais-tout, à couper la parole à mieux savoir que les autres (ouuh la bad mother qui ne défend pas forcément son gamin)....

Bref, ce matin j'ai laissé son père mener l'interrogatoire car je dois avouer que je suis gavée. Gavée parce que je suis en conflit avec lui depuis la grande section (pour rappel il est en CM2, donc ça fait un bout).

Mais le plus drôle c'est que quand on lui demande ce qu'il ne va pas c'est "parce qu'il y en a un qui ne le laisse pas parler"

...

harcelement-scolaire-college

Qui c'est ? il ne sait pas 
En quelle classe ? il ne sait pas

Ca ma parait un peu léger cette histoire

Alors oui je sais aussi que la gestion du temps de cantine est assez folklo, car les animateurs gèrent les services mais pas le temps libre (forcément il y a 2 services), mais c'est la mairie qui limite le nombre de personnes, les animateurs ne peuvent pas se couper en 2. (Et encore pire dans des communes environnantes)

Alors j'en vois déjà certaines s'insurger par mon attitude de bad mother qui nie
Enfin depuis la diffusion de l'adaptation télé de Jonathan Destin, je parie que tout le monde se met à hurler au harcèlement.
On a déjà eu à intervenir avec l'Homme donc ce n'est pas le problème, mais quand on met bout à bout tous les faits et gestes de n°1, j'ai légitimement de quoi me poser des questions sur le véracité de ses dires.

Alors non je ne vais pas laisser pourrir le truc, on ne lui dit pas que ce ne sont que des "chamailleries". Je sais ce que c'est de ne pas être bien à l'école, donc je suis bien placée.

Je vais demander par écrit un retour sur ce qu'il se passe, mais aussi comment lui se comporte car avec si peu d'éléments de la part de n°1, je ne peux pas avancer quoique ce soit.
Et puis s'il veut qu'on creuse il va falloir qu'il avance plus de détails