Continuons notre week-end "mémoire" sur Verdun avec le fort de Douaumont.

 

Le fort de Douaumont a été construit entre 1884 et 1886 (rappelez-vous on a perdu l'Alsace suite à la guerre de 1870) faisant parti du système Séré de Rivières, puis est modernisé entre 1901 et 1913, avec (entre autre)  une tourelle Galopin.
Alors que le front se stabilise en automne 1914, le fort est en parti désarmé, le stock de munition est envoyé ailleurs, le fort perd 2 canons et le régiment est réduit à 56 hommes.
Le fort construit à 395mètres d'altitude, jouit d'une vue parfaitement dégagée, c'est pourquoi dès le début de la bataille de verdun (21 février 1916), il est la cible des allemands et prend 800 obus en 2 jours. Les hommes à l'intérieur du fort, ce sont réfugiés dans les sous-sol, sans guetteurs, ni communication avec l'extérieur les allemands prennent le fort le 25 février 1916

Douaumont,_impacts

en rouge les destructions, les ronds indiquent les impacts d'obus

 

Les allemands organisent la vie au fort, s'en servent pour héberger leurs troupes, c'est ainsi que plus de 3000 hommes vont s'y entasser (pour une capacité initiale comprise entre 600 et 900 hommes, j'ai trouvé des infos divergentes)
Boulangerie, latrines, dortoirs, cantine .... tout est prévu (sauf une ventilation suffisante)

Fort de douaumont 1 EzEvElFort de douaumont 2 EzEvEl

dortoir et accès au sous-sol

Le fort est une succession de salles et de couloirs qui se ressemblent, difficile de ne pas s'y perdre

Fort de douaumont 3 EzEvElFort de douaumont 4 EzEvEl

 

Le fort est repris par les français le 24 octobre 1916, après 3 semaines d'attaque. Le front qui faisait 7 Km était appuyé par plusieurs centaines de canons allant de 65 à 220 mm et renforcé par et 7 pièces de l'AGLP (artillerie lourde à grande puissance) avec des obusiers allant de 280 à 400 mm

Fort de Douaumont 5 EzEvElFort de Douaumont 6 EzEvEl

N°2 sur la galopin, et vue du mécanisme permettant de faire fonctionner le galopin (contrepoids pesant 72 tonnes)

Dis comme ça, ça ne parle pas. Pour vous donner un ordre d'idée, le galopin au somment duquel est juché n°2 est une tourelle de 155mm pouvant tirer des obus de 43 Kg à 7 Km (alors imaginez un obusier de 400 mm !!!)

Le fort de Douaumont est récupéré par le Régiment d'infanterie coloniale du Maroc (RICM), le 4e régiment mixte de zouaves et tirailleurs (4e RMZT), le 321e régiment d'infanterie (321e RI), le 1er bataillon de tirailleurs somalis et le 43e bataillon de tirailleurs sénégalais (43e BTS).

Fort de douaumont 7 EzEvElFort de douaumont 8 EzEvEl

 

Fort de douaumont 9 EzEvElFort de douaumont 10 EzEvEl

Le dessus du fort bombardé (regardez la vue dégagée car à l'époque il n'y avait pas d'arbres)

 

Dans un couloir qui court derrière certaines salles, des élèves ont ré écrit sur des panneaux des lettre de poilus qui ont été envoyées, certaines prennent aux tripes comme celle-ci

Fort de douaumont 11 EzEvEl

Ma chère, Je t'écris pour te dire que je ne reviendrai pas de la guerre. S'il te plait ne pleure pas, sois forte. Le dernier assaut m'a coûté mon pied gauche et ma blessure s'est infectée. Les médecins disent qu'il ne me reste que quelques jours à vivre. Quand cette lettre te parviendra, je serai peut-être déjà mort. Je vais te raconter comment j'ai été blessé. Il y a 3 jours, nos généraux nous ont ordonné d'attaquer. Ce fut une boucherie absolument inutile... (Cet homme raconte qu'au début de l'assaut ils étaient 15000 et qu'il en est ressorti à peine 5000 de vivants à la fin de la journée)

 

 

Fort de douaumont 12 EzEvElFort de douaumont 13 EzEvEl

 

 

C'est une sortie très intéressante qui permet de prendre la mesure des dégâts car même si comme tout le mode j'ai eu mes cours d'histoire à l'école, c'est en se rendant sur place, qu'on se rend vraiment compte de ce que ça a pu être

Fort de Douaumont
55100 Douaumont

Adulte 4€
Enfant 2€

Fermé du 13 décembre 2018 au 31 janvier 2019