lecture

 

bonheur-ma-dit-quil-reviendrait-270x396

Le bonheur m’a dit qu’il reviendrait de Eric Sanvoisin est paru le 23 mars 2019 aux éditions La joie de lire.

 

Lune n’est pas comme les autres, déjà par son prénom, mais elle est atteinte de prosopagnosie, c’est-à-dire qu’elle ne reconnait pas les visages (même ceux de ses parents), alors quand on est au collège c’est un calvaire. Rejetée par les autres qui se moquent d’elle, elle n’a qu’Elsa pour survivre dans cette jungle. Elsa c’est l’opposée de Lune, de la gouaille et un poids impressionnant redoublante au style camionneur, donc personne ne vient la chercher, mais elle est tout aussi isolée.
Et puis miracle, Anton un camarade de classe se fiche de son handicap devient son petit ami. Mais c’est sans compter sur Enzo la terreur du collège, qui puisque Anton est son souffre-douleur, va vouloir s’en prendre à Lune…

Mon avis :
Le sujet est tellement dense qu’on pourrait ne pas penser qu’il s’agit d’une lecture jeunesse. Harcèlement, différence, agressions, les sujets sont graves et même si l’auteur n’insiste pas « trop » ils sont omniprésents pendant toute l’histoire et font bien sentir au lecteur la gravité de la chose. Par-delà ces thèmes qui ne sont pas drôles du tout, on découvre que sous les carapaces se cachent de grosses blessures, et que l’amitié peut changer une vie.
Je me suis attachée à ces 2 ados presque adultes avec qui j’aurai bien fait un peu plus de route

Pour un milieu de collège c’est très bien, il devrait être en lecture imposée même

Le bonheur m'a dit qu'il reviendrait
Eric Sanvoisin

Editions La joie de lire
280 pages

14.90€