lecture

9791030702835

 

Feel good de Thomas Gunzig est paru le 22 aoüt 2019 aux éditions Au Diable Vauvert.

Alice a eu une vie simple, mais une vie "tout juste", encore plus lorsque son père meurt d'un cancer alors qu'elle n'a que 12 ans.
Tout juste, c'est pour dire que sa mère a un budget tellement serré qu'il n'admet aucun extra. C'est donc donc naturellement qu'à 19 ans elle cherche un travail et devient vendeuse dans un magasin de chaussures. Un salaire super quand il s'agit d'un job etudiant, mais c'est "tout juste" quand il s'agit d'une situation définitivé. Les années passent elle rencontre Nathan, lui aussi "tout juste" , mais qui devient rien quand peu de temps après elle lui annonce qu'elle est enceinte.
Cet enfant elle le garde, Achille, sa vie qui était déjà "tout juste" devient extr juste, et c'est encore plus juste quand elle se retrouve au chômage.
Elle qui devait déjà voler dans les magasins pour offrir de vrais repas à son fils, ne sair plus comment joindre les 2 bouts, il lui faudrait vraiment de l'argent comme un braquage de banque. Impossible. Par contre kidnapper un bébé, ça peut le faire, elle passe tous les matins devant une crèche privée où rivalisent BMW, Audi et autres .. Donc elle kidnappe un bébé ... que personne ne va réclamer ! Tom un écrivain raté va l'aider

 

Mon avis:
Chronique de la vie ordinaire de milliers (millions?) de personnes, c'est ce que décrit Thomas Gunzig. Des fins de mois plus que justes, des boulots dont le salaire ne couvre pas les dépenses courantes. Cette impression que l'argent va à l'argent.
La vie d'Alice qui fait tout pour s'en sortir, est malheureusement la vie de vrais gens et l'énergie du désespoir peut pousser à faire des choses folles.
Mais si la fin du roman est un peu tirée par les cheveux, on ne souhaite qu'une chose; qu'Alice puisse enfin ne plus dire à son fils que c'est tout juste.

 

Feel good (LITT GENERALE)
Thomas Gunzig

Editions au Diable Vauvert
400 pages

20€