Tous les étés la même rengaine, quand ce ne sont pas des histoires de régimes pour rentrer dans un bikini, c’est l’acquisition de la propreté en vue de la rentrée des classes.

Ce sont des tas d’articles dans les magasines sur l’échéance de la rentrée et de cette fameuse propreté, alors forcément tout le monde se met la pile sur ce sujet.

Mais hé oh, depuis quand ce sont les adultes/évènements qui font qu’un gamin va être propre en un claquement de doigts.
Sans oublier cette pression mise sur l’enfant il FAUT être propre,  pourquoi d’habitude ils sont sales ??
La propreté ce n’est pas comme apprendre la table de 2, êtes vous capable d’expliquer comment vous avez fait pour devenir propre, apprendre à maîtriser ses sphincters alors que beaucoup n’ont découvert leur périnée qu’à l’âge adulte !!!

Vous allez vous dire celle-là la ramène parce qu’elle n’a jamais eu ce problème.
Et bien figurez-vous que si, justement c’est pour ça que ça m’énerve d’ailleurs ce forçage à la « propreté »

Si la théorie dit qu’à partir de 2 ans, on peut apprendre la propreté, on sait bien qu’en théorie tout va bien, mais la réalité est toute autre. Dolto et Brazelton ont certes leur idée, mais personne ne peut forcer quelqu’un, mettez-vous un peu à leur place ; d’un seul coup on vous vire votre couche (qu’à la base on vous a mis de force) et va sur le pot

Une bonne partie des apprentissages se font sur le mimétisme, or on se cache pour faire nos besoins et les petits se retrouvent avec un pot en plein milieu du salon ! Ouvrez la porte des toilettes et installez-les avec vous.

rBVaG1ZVVhaAcu6DAACeLdo8nJY450


Parfois ils bouderont votre pot pour préférez les toilettes (on avait un super réhausseur)
On ne cesse de leur parler d’école (puisque la raison de cet apprentissage est bien la scolarisation) mais ils n’ont aucune idée de ce que ça peut être (ouais la visite en vitesse ne leur dit pas grand-chose) voir même n’ont pas envie d’y aller.
Et puis prenez en compte l’âge, les enfants de fin d’années auront peut être plus de mal.

Non je n’ai pas de recette miracle, je n’ai pas mis mes enfants sur une chaise percée à 9 mois pendant les repas, je ne les ai pas laissé trainer le cul à l’air pour que mon canapé soit massacré et je n’ai pas fait des passages obligés, genre après manger, car avec 3 qui s’enchaînent il y a toujours un truc qui vient tout foutre en l’air.

16883

N°2 avait 2 ans ½ lors de son entrée en maternelle, il avait encore des « accidents » et au final il a fallu attendre décembre pour qu’il soit complètement propre. Oui car autant il allait faire pipi comme tout le monde, autant « la grosse commission » c’était dans la culotte.(aussi peut être une manière de nous rappeller qu'il n'était pas complètement prêt)

Alors oui torcher les autres c’est pas drôle, mais cela ne doit pas remettre en cause la scolarisation.

Et puis à voir les autres faire, ça peut énormément les aider.

Mais gardez à l’esprit que vous pourrez faire ce que vous voulez, si l’enfant n’est pas prêt physiologiquement et psychologiquement, pas la peine de forcer

 

Quelques pistes chez Naitre et Grandir
http://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/soins/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-enfant-apprentissage-proprete-couche-petit-pot