Celui qui va vers elle DEEN EzEvEl

Celui qui va vers elle ne revient pas de Shulem Deen est paru le 1er mars  aux éditions du Glode

Celui qui va vers elle c’est Shulem, il nous raconte sa vie, de juif ultra orthodoxe (Haredim) de la mouvance hassidique aux Etats-Unis (il vit pas loin de New York).  Les hassidiques  prônent la pratique religieuse stricte, ils vivent entre eux, ne parlent que le yiddish, rejettent la société moderne, ne portent que des vêtements traditionnels.
Shulem a donc passé toute sa scolarité à étudier les textes sacrés, pas d’histoire pas de géographie, tout juste 2 heures par semaine d’anglais et de maths. Leur vie est rythmée par les fêtes religieuses, les prières à la synagogue, les cérémonies avec le rebbe….
Ils vivent en vase clos, entre eux. Shulem rencontre en vrai sa femme quelques minutes avant leur mariage, puis vient les enfants. Il se rend compte que l’étude de la Torah ne paie pas les factures, il faut trouver un travail, mais sa formation ne lui offre pas beaucoup d'opportunités.
Entre récit de sa vie d'adulte et retour vers son enfance (sa scolarité parfois difficiles à cause des questions qu’il se pose) Shulem se met à réfléchir, peut-être trop. Jusqu’au jour où il met le doigt dans l’engrenage, et devient trop curieux. Sa femme l’avait bien prévenu, mais cela a été plus fort que lui, il est allé vers elle. Et il va le payer cher...

Mon avis :
Je connaissais les amish, les mormons, mais je ne m’étais jamais posée la question des autres religions. Shulem Deen nous fait entrer dans ce qui était sa vie, coupée de notre monde, à des années lumières de notre vie moderne, et j’aurai presque envie de dire déconnecté de la réalité.
Une vie au final pas si heureuse que cela, puisqu’il se rend compte qu’elle ne lui va pas du tout.
Chaque chapitre est une découverte de cet univers, qui pour ma part, m’a fait tomber de ma chaise plusieurs fois.
Une découverte de ce monde, que Shulem nous décrit sans critique ni mauvais esprit.
Quand on ferme le livre, on a juste envie de contacter l’auteur, de lui demander comment il va et s’il a besoin de soutien.
C'est décoiffant

 

Celui qui va vers elle ne revient pas
Shulem Deen

Editions du Globe

412 pages
22€