Alors j'espère que je vais être claire et pas trop longue. Sauf que j'en ai des choses à dire pour ce nouveau thème lancé par Valérie de Wonder mômes, ce thème ???? : C'est la crise !!!!!

Alors franchement le Terrible two à coté c'est de la gnognotte.


Mon problème ?
N°1

Cause ?
Pré adolescence, opposition...
Appelle ça comme tu veux, mais putain j'en ai marre.

 

crise EzEvEl

La guerre a commencé en cours de grande section( pour te situer N°1 est au CE1 maintenant !!!) et c’est la cata depuis le CP.

On commence avec le fait de ne plus suivre les règles immuables de la maison, les remettre en cause, discuter, parlementer (maintenant je te dirai que c’est facile)
Puis tu rajoutes, les livres qu’on oublie, ou alors le cahier de texte, c’est la faute à la maîtresse. Les « je n’aime pas l’école » (bah oui mais qu’est ce que tu veux qu’on fasse de toi,  la journée on est au boulot), je m’ennuie à l’école, à l’eczéma nerveux sur quasi tout le corps
Et ensuite on passe aux répliques, insolences et « ouais ch’sais », éternel insatisfait qui se plaint, kaliméro-c’est-toujours-moi-qui-prends, « je veux changer de famille »

 

 

 

 

N°1 en ce moment je ne peux plus le voir en peinture, il est suivi par une pédo-psy depuis l’année dernière (un rein en vente)
L’Homme me reproche d’être trop sur son dos, mais que veux-tu il est hors de question que je le laisse faire ce qui l’arrange, sous prétexte qu’il en avait décidé ainsi. Surtout que derrière il y en a encore 2 autres, alors si je cède à l’un (enfin ce n’est pas mon caractère) ça veut dire que les autres en feront de même et alors c’est la foire à la maison.

Et donc pour le plaisir petit épisode de lundi : réviser les mots de la semaine précédente en vue de la dictée.

On commence par « je ne veux pas écrire les mots », « je les connais déjà » pour passer à « oui mais je ne les connais pas tous » (raison de plus alors pour réviser, tu noteras la contradiction)
Puis ensuite au xvues du nombre de mots faux à « non je ne vais pas réécrire les mots plusieurs fois par ce que je me suis trompé » « ca ne sert à rien d’écrire les mots correctement » (il ose dire ça à une littéraire, imagine les bonds que je fais)

Le « jeu » (youhou qu’est ce que je me suis bien amusée) à durer plus d’une heure. Une heure pour 6 mots, où (puisque je n’ai pas cédé – badmother) il a pleuré,  crié, fait une crise d’urticaire (le signe quand ils me font des « comédies »)  passé son temps au coin (tu n’écris pas tu vas au coin), mon seul levier à été de lui dire qu’il ne mangerait pas tant que les mots ne seraient pas écrits, et que si on finissait de manger avant qu’il passe à table, et bien il ne mangerait pas jusqu’au lendemain (il ne semblait pas y croire, sauf que quand il nous a vu manger l’entrée, bizarrement, il s’est mis à écrire.

 

Vous pourrez me dire ce que vous voulez, ça marche comme ça à la maison. En plus tout a déjà été expliqué, rabâché ; l’importance de bien travailler à l’école pour pouvoir choisir le métier qu’il veut plus tard (non on ne lui parle pas de bac, ou de fac), que nous vérifions qu’il a bien compris ….

Bref, je suis  vraiment ouverte à l’éducation positive, mais cela ne veut pas dire laissé faire

macaron-rdv-education

Voilà pour ma participation aux jeudis de l'éducation

Retrouvez les autres parents